Already registered ? Log in
Circuit Volcan en Liberté - Le Lac du Bouchet

Circuit Volcan en Liberté - Le Lac du Bouchet

La lave et l’eau se sont rencontrées dans les profondeurs de l’écorce terrestre pour donner naissance à un cratère de grande dimension à l’origine du lac actuel.

5.7 km
1 h 30 mn
max. 1292 m
min. 1207 m
185 m
-185 m

Altimetric profile

Style : Balade
Public : FamilyAccessible with prams/stroller

Starting point

D312
43510 Cayres
Lat : 44.9099Lng : 3.79806
n/a
5 d
image du poi
1

Un vestige de volcan

Le sommet du Mont Maillon offre une pause reposante avant de descendre tranquillement à la Croix de la chèvre. Vous venez de faire l’ascension d’un volcan plus ancien que le cratère qui contient le lac du Bouchet. Vous avez cheminé essentiellement sur des scories rougeâtres (roches volcaniques projetées aux formes très irrégulières). Éventuellement votre regard a vu des formes ovales et lisses : les bombes volcaniques.

Le sommet du Mont Maillon domine la grande cuvette occupée par le lac masqué par les plantations d’épicéas. Par contre, en contrebas, vous n’aurez aucun mal à apercevoir une petite cavité ouverte dans les scories rouge-foncé. C’est une ancienne carrière où les hommes sont venus détacher des dalles de scories en couches régulières en utilisant la structure naturelle de la roche.

Vous verrez aussi apparaître les différentes couches de l’ancien volcan, empilées très régulièrement.

C’est un reste de volcan fissural, sans cratère. Le volcan se situait en partie à l’emplacement du lac actuel. Les formidables explosions qui ont ouvert le cratère du Bouchet ont en grande partie détruit l’ancien volcan du Mont Maillon.

Lat : 44.9054Lng : 3.79771
n/a m
image du poi
2

Les volcans peuvent être explosifs

Les dimensions du cratère sont imposantes avec un diamètre compris entre 700 et 800 m. Il n’est pas totalement rond. Il est prolongé en profondeur par un vaste entonnoir (cheminée) qui descend à près de 100 m. C’est un volcan né d’éruptions souterraines lorsque le magma qui montait a rencontré une ou plusieurs nappes d’eau. De très fortes explosions liées à la libération de formidables quantités de vapeur d’eau et de poussières de roches ont donné naissance à de très grands panaches qui pouvaient s’élever à plusieurs km de haut.

Plusieurs centaines d’éruptions se sont succédées jusqu’à ouvrir en surface le vaste cratère qui fut remplit par l’eau des nappes dans un deuxième temps.

Les vases du lac, pourtant situées à plus de 100 km, ont conservé un niveau de cendres volcaniques issus du massif du Sancy (Puy-de-Dôme) qui témoigne des dernières éruptions de ce grand volcan (275 000 ans).

Une éruption gigantesque qui a dû effrayer pour longtemps les premiers hommes !

Lat : 44.9034Lng : 3.79448
n/a m
image du poi
3

Les projections du volcan explosif

Vous n’aurez qu’à suivre les lignes qui séparent les couches de retombées volcaniques. Vers la gauche, elles vous emmènent vers le cratère qui existait avant le lac.

Chaque éruption violente au niveau du cratère s’est tout de suite traduite par l’installation d’une couche de projections très fines issues des violentes explosions.

De gros blocs de roches anciennes viennent interrompre la disposition régulière des couches. Depuis le cratère, ils ont été projetés violemment et poussés dans les grands nuages de poussière, avant de retomber et de briser les couches déjà déposées.

Ce talus est un des rares endroits où il est possible d’observer de près les dépôts issus des éruptions qui ont créé le cratère. La forêt cache les autres couches sous un sol profond.

Lat : 44.9034Lng : 3.79432
n/a m
image du poi
4

Le lac témoin des variations du climat

Entre 1980 et 1990, les vases du lac ont été creusées jusqu’à 50 m de profondeur. Les plus anciennes remontent à plus de 300 000 ans. Cela veut dire que le cratère est encore plus vieux.

Il a fallu installer une foreuse à partir d’un bateau pour atteindre une telle profondeur. Il s’agissait de remonter des cylindres de vase, les carottes, afin de retrouver les grains de pollens accumulés au cours des temps géologiques.

Les pollens étudiés en laboratoire ont permis de découvrir les végétations successives et donc de nous informer sur l’évolution du climat. Ainsi le lac du Bouchet et le marais de Landos, très proches, ont permis aux scientifiques de Marseille de montrer que cinq périodes glaciaires à végétation rase (steppe froide) se sont enchainées, suivies de cinq épisodes de réchauffement marqués cette fois-ci par la présence de feuillus. Le tout sur une durée de 450 000 ans.

Lat : 44.9057Lng : 3.79233
n/a m
image du poi
5

Un lac dont le niveau a varié

Il est bien difficile d’imaginer que le lac tel que vous le voyez aujourd’hui n’a pas toujours été au même niveau.

Ce sont les géologues qui ont découvert plus haut sur les flancs du cratère les traces laissées par un ancien lac avec du sable et des galets qui témoignent d’un très haut niveau, jusqu’au bord du cratère et au milieu. Le lac serait à son niveau actuel (le plus bas) depuis 120 000 ans.

Son niveau varie très peu au cours de l’année (50cm) et son alimentation reste toujours un mystère. Malgré des efforts de recherche de sources profondes, les plongeurs n’ont pas trouvé de quoi satisfaire la curiosité humaine.

C’est un savant du Puy, en 1790, qui, en hiver sur le lac profondément gelé, fit descendre par un trou dans la glace une grosse pierre au bout d’une grosse corde. C’était la première fois que l’on constatait qu’il y avait près de 28 mètres d’eau au centre du lac.

Le Lac 43510
Lat : 44.912Lng : 3.79266
n/a m

Be the first to comment !

By going on your visit, you accept the use of cookies improving your navigation. Click here to know more. You can also refuse personalized ads.